EN · FR · DE
 

Cameroun : décès de Pius Njawe aux Etats-Unis

Présent aux Etats-Unis pour participer à un forum de la diaspora camerounaise, le journaliste le plus emblématique du Cameroun est décédé suite à un accident de la circulation. Par Redaction Grioo.com.

La presse camerounaise est en deuil. Le journaliste le plus emblématique de la presse dite « privée », Pius Njawe, est décédé ce lundi à 22.55 heures heure du Cameroun (14h55 en Virginie aux Etats-Unis) des suites d'un accident de la circulation.

Selon les premiers éléments, alors que la voiture (une lexus de 1994) qui conduisait Pius Njawe et un membre de sa famille était tombée en panne sur l'autoroute, elle a été violemment heurtée par un camion qui arrivait de derrière, la traînant sur plusieurs centaines de mètres. Le passager qui se trouvait à l'avant du véhicule est mort sur le coup. Le conducteur de la Lexus a été transporté à l'hôpital dans un état critique.

Figure emblématique de la lutte pour la liberté de la presse au Cameroun, Pius Njawe avait créé le journal « Le Messager » en 1979 à 22 ans. Il avait été arrêté à plusieurs reprises et avait eu maille à partir avec le régime du président Biya. On lui doit notamment la publication en décembre 1990 de la lettre ouverte de Celestin Monga intitulée « la démocratie truquée » qui provoqua une des plus grandes crises politiques que le Cameroun ait jamais connu et qui lui valut, ainsi qu'à l'auteur, une arrestation en décembre 1990.

La publication en décembre 1997 d'un article évoquant un possible malaise cardiaque du président Biya lors d'une finale de la coupe du Cameroun lui vaut de nouveau de passer plusieurs mois en prison où il écrira le « bloc notes du bagnard ».

Présent depuis quelques jours aux Etats-Unis, Pius Njawe s'y était rendu pour participer à un forum organisé le samedi 10 juillet 2010 par des camerounais de la diaspora sur le thème de l'alternance politique au Cameroun en 2011. Avec le décès de Pius Njawe, c'est également la question de la survie de son groupe de presse qui connaissait des difficultés économiques.

back to top