EN · FR · DE
 

Première berlinoise: "Les Secrets" (VOST angl.) en présence de la réalisatrice Raja Amari

.

Info   Tarifs 7,50 € | Réductions : Berlinpass, cartes 5 & 10 entrées, Gildepass, Heavy User Card | Réservation au 030 283 46 03 ou sur

.

Aicha, Radia et leur mère vivent à l'écart du monde, dans l'aile réservée aux domestiques d'une maison abandonnée de la banlieue de Tunis. Leur quotidien vacille le jour où un jeune couple vient s'installer dans la maison. Les trois femmes cachent leur existence aux nouveaux venus de peur d'attirer l'attention sur leur situation et d'être chassées de la demeure. En effet, elles dissimulent en ce lieu un secret inavoué...

La projection sera suivie d'une discussion ouverte avec la réalisatrice Raja Amari ainsi que d'une petite réception dans le foyer du cinéma.

Avec l'aimable soutien de Brot für die Welt/EED, Katholischer Fonds et l'Aktion Afrika du Ministère allemand des Affaires étranges (Auswärtiges Amt). En coopération avec le Zentrum Moderner Orient (ZMO) et AL Film Festival.

Partenaires médias: Africiné, Adefra, ZMO, Club der Freunde von RFI, Berlin Poche, rendez-vous-cine.de, Exberliner, multicult.fm, Art Labour Archives, Planète Métis, Contemporary &, Initiative Schwarze Menschen in Deutschland, Terre des Femmes Stiftung, Yedd e.V.

Trailer: https://www.youtube.com/watch?v=fIfvzZwEznU#t=15

Critiques:
„Raja Amari réalise ainsi une œuvre féminine mais pas féministe, un cri libératoire envoûtant.“ A voir à lire (Marine Bénézech)

„Construit comme un thriller psychologique, ce film énigmatique est fascinant de bout en bout. Jouant à merveille du labyrinthe des couloirs, la camera de Renato Berta use des lumières diffuses pour représenter l'aliénation tant sexuelle que sociale des femmes. La subtile mise en scène de Raja Amari orchestre le rapprochement des corps et la violence nécessaire de l'émancipation.

[La réalisatrice] confirme là la maîtrise et la maturité de ses [précédents films, notamment] son premier long-métrage „Satin rouge“. Elle signe ici une œuvre lunaire, profondément originale et déstabilisante, dont les sensuelles ramifications ouvrent mille et une pistes de réflexion.“ Africultures (Olivier Barlet)

Prix:

  • Grand prix du festival Arte Mare de Bastia
  • Grand prix « Faucon d'or » au Festival du film arabe de Rotterdam
  • Prix de la meilleure photographie à la Mostra de Valence du cinéma
  • méditerranéen
  • Meilleur film africain au Festival du cinéma d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine de Milan
  • Prix de la critique au Festival du film francophone de Tübingen
  • Prix du meilleur réalisateur au Festival international du film de Beyrouth

La réalisatrice: Raja Amari
Raja Amari est née en 1971 à Tunis. Après son Master de littérature et de civilisation francaises à l'Université de Tunis, Raja Amari suit des cours à la FEMIS (Fondation Européenne des Métiers de l'Image et du Son) à Paris, dans le département Scripte. Après cela, elle dirige deux courts-métrages „Avril“ et „Un soir en juillet“ (qui remporte de nombreux prix) ainsi qu'un documentaire sur Isabelle Eberhardt intitulé „Sur les traces de l'Oubli". Elle réalise en 2002 son premier long-métrage „Satin Rouge“ qui figure dans la sélection officielle de la Berlinale et recoit, parmi de nombreux autres, le prix du meilleur premier film au Festival international de Seattle et celui du meilleur film au Festival de Turin.
"Dowaha – Les Secrets" (figurant dans la sélection officielle du Festival de Venise en 2009, meilleur film africain au Festival de Milan et prix de la critique au Festival de Tübingen en Allemagne en 2010) est son second long-métrage. Son dernier film en date, „Printemps tunisien“ (une co-production ARTE) est sorti en 2014.

back to top