EN · FR · DE
 

Le mensonge de l’aide au développement renouvelé ! Une critique de l’agenda post 2015 et des relations commerciales

.

Info   Münzenbergsaal, Eintritt gegen Spende

.

Le célèbre économiste et critique du développement Yash Tandon nous livrera une analyse détaillée de l’ensemble du processus de « développement » post 2015 et de la transformation parallèle des relations commerciales en un instrument de guerre. Il exposera sa thèse selon laquelle les pays du Sud -dits « en développement »- profitent aux pays du Nord -ou « développés »- et démontrera pourquoi cette théorie se réalisera même si les « Objectifs du millénaire pour le développement » (OMD) étaient remplacés par un nouvel agenda de développement et des « objectifs de développement durable ».

A quels problèmes sommes-nous confrontés en matière de flux de capitaux globaux, de financement du développement et au sujet des processus de la politique de développement, notamment en ce qui concerne la dépendance à l’aide financière et la coopération de développement d’une manière plus générale?

Pourquoi n’est-il pas suffisant de transformer l’actuelle coopération de développement comme le suggèrent l’agenda post 2015 et les récentes discutions sur l’efficacité de l’aide ? Dans quelle mesure avons-nous affaire à un problème systématique et qu’est-ce que cela implique? Quels autres facteurs sont à prendre en compte si l’on tente d’éradiquer les causes réelles de la pauvreté, la faim dans le monde etc? Qu’est-ce qui se cache derrière la thèse affirmant que les pays du Sud développent les pays du Nord (notamment concernant la révision de la dette, les institutions internationales, les fuites de capitaux sous forme de fraude fiscale au sein des multinationales et les exports de ressources brutes)? Quels intérêts ressortent clairement des résultats du dernier financement de la conférence sur le développement (plan d’action d’Addis-Abeba), notamment quant aux insignifiantes demandes de nouvelles réglementations -comme une commission internationale des taxes- de la part du G77, ainsi que des négociations en cours sur l’agenda post 2015? L’actuelle forme de l’aide publique au développement est-elle adaptée ou devrait-elle être démocratisée, radicalement réformée voire abolie et remplacée par ex. par des fonds compensatoires (réparations) pour la destruction (néo-)coloniale et les répercussions négatives sur le climat des pays du Sud?

Yash Tandon est l'auteur de plusieurs ouvrages et a été nommé professeur honoraire aux Universités de Warwick et London Middlesex en Grande-Bretagne. Il est fondateur et président du SEATINI (Southern and Eastern African Trade Information and Negotiations Institute) et ancien directeur du think tank South Centre.

Ce forum de dialogue aura lieu dans le cadre du projet « Perspectives Africaines sur les défis globaux dans le contexte de l’agenda post-2015 » organisé par AfricAvenir International e.V. en 2014/2015.

En coopération avec la Fondation Rosa Luxemburg et avec l'aimable soutien de la Landesstelle für Entwicklungszusammenarbeit et d‘Engagement Global.

back to top