Première Allemande: "Kemtiyu: Séex Anta - Cheikh Anta" en présence d'Ousmane William Mbaye et de Laurence Attali in Attendance

.

Info   Tickets: 7,50€; ermäßigt: Berlinpass, etc.; 030 283 46 03; http://www.hoefekino.de/

.

"L'Homme Universel", "Le Contemporain Capital", "Le Géant du Savoir", "Le Dernier Pharaon"… titrent les journaux sénégalais au lendemain de sa mort, le 7 février 1986. Trente ans plus tard, "KEMTIYU" dresse le portrait de Cheikh Anta Diop, savant précurseur, hors du commun, insatiable de sciences et de connaissances, mais aussi homme politique intègre et éclairé. Un personnage vénéré par certains, décrié par d'autres, et méconnu par le plus grand nombre.

Ce film raconte le combat d'un homme qui passera toute son existence en quête de vérité et de justice, afin de redonner à l'Afrique une conscience historique et une dignité.

La projection sera suivie par und discussion avec le réalisateur Ousmane William Mbaye et la monteuse/productrice Laurence Attali ainsi que d'une petite réception dans le foyer du cinéma.

Organisé par AfricAvenir en coopération avec Hackesche Höfe Kino et Centre Francais de Berlin.

La série de films "African Reflections" est financièrement soutenue par Aktion Afrika du Ministère des Affaires Étrangères, par Brot für die Welt et Katholischer Fonds.

Partennaires médias: Africiné, Club der Freunde von RFI, Art Labour Archives, Zentrum Moderner Orient, Humboldt Universität, AfroHeat

Rappel HistoriqueNé en 1923 dans un village du Sénégal profond, il se passionne très tôt pour les sciences et l'histoire de l'Afrique. Il débarque à Paris en 1947 pour étudier la philosophie, puis la physique, la chimie, l'histoire, la linguistique, l'anthropologie. Ses professeurs sont Gaston Bachelard, Marcel Griaule et Frédéric Joliot-Curie.

En 1954, il publie "Nations Nègres et culture", un livre-culte, qui révolutionne la vision sur l'origine des civilisations, en déclarant que l'humanité est née en Afrique, que l'Egypte pharaonique était nègre et que l'histoire a été falsifiée. Oser contredire les égyptologues et ébranler les symboles va lui couter cher toute sa vie…

Sa thèse de doctorat en poche, il rentre au Sénégal en 1960, au moment de l'indépendance, et se heurte à Léopold Sédar Senghor qui lui interdit d'enseigner à l'Université. Soutenu par Théodore Monod, Cheikh Anta construit alors à Dakar, son propre laboratoire de datation au Carbone 14. Il est convaincu que le développement de l'Afrique passe par l'apprentissage des sciences, la défense des langues nationales et la fédération des Etats Unis d'Afrique.

Malgré un parcours constamment parsemé d'embuches et d'adversaires, Cheikh Anta Diop le rebelle, laisse derrière lui une oeuvre colossale et féconde et quelques héritiers à travers le monde, qui revendiquent sa pensée et ses combats.

"Il est permis de se demander s’il n’est pas de ceux qui, de leur vivant, se sont installés confortablement dans l'éternité " écrivait un journaliste, déjà en 1960.

Ousmane William Mbaye sur le film:

« Je me suis rendu compte que nombre de jeunes Africains le citent mais ne le connaissent pas. Cela m’a paru pertinent de revenir sur cet homme qui a brassé tellement de connaissances durant sa vie à un moment où on l’oublie. Faire son portrait m’a semblé nécessaire, pour donner envie à la jeunesse africaine d’aller mieux fouiller son œuvre ». Ousmane William Mbaye

Critiques

« C’était grandiose ! J’ai ressenti avec une terrible émotion chaque séquence de ce film multidimensionnel et quantique. Et dans ma tête, la musique flamboyante de Randy Weston continue encore et encore d’invoquer les ancêtres d’Afrique mais aussi ceux des champs de coton… Je le connaissais, je le lisais, je l’aimais, je le citais, je prônais ses enseignements, mais désormais, je me sens orpheline… Car ce film m’a apporté l’affection que seule apporte la proximité qui me manquait avec ce magnifique pharaon tout droit sorti des limbes de nos cerveaux pour se matérialiser dans nos coeurs… » Hulo Guillabert, Directrice de Diasporas Noires Editions et Activiste du panafricanisme

« Panafricaniste adulé, ce n’est que trente ans après son décès qu’un film est consacré à l’égyptologue sénégalais. Le documentaire intitulé Kemtiyu - Séex Anta du cinéaste Ousmane William Mbaye, projeté en avant-première mondiale à Sorano, permet de mieux connaitre le savant et son combat sur l’apport de l’Afrique à la civilisation mondiale. » Fatou K. Sène, Walf Quotidien

« Merci Willy pour cette affectueuse proximité, merci pour cet attachement indélébile que je ressens dorénavant pour mon père, mon ancêtre… » Hulo Guillabert, Directrice de Diasporas Noires Editions et Activiste du panafricanisme

« Photos de jeunesse et de famille, entretiens avec des proches au Sénégal, en France et aux Etats-Unis, bande-son très inspirée du jazzman américain Randy Weston… Le réalisateur Ousmane William Mbaye s’est lancé dans un travail sur la mémoire. » Sabine Cessou, Hebdo

« Ce film est une œuvre sur le courage d’un homme, sa constance, son refus du compromis sur les terrains intellectuel (refus motivé de la falsification de l’histoire) et politique (plus d’équité et de justice sociale). C’est aussi la chronique d’un rendez-vous manqué entre un peuple et l’un de ses plus dignes fils. C’est le portrait d’un incompris y compris dans les cercles intellectuels et politiques engagés dans les luttes sociales (…) On sort de ce film en découvrant ou se rappelant d’une chose au moins : Cheikh Anta Diop est une leçon d’une brulante actualité. » Racine Assane Demba, livracine

"Quand l’œuvre parle pour l’artiste, il n’y a pas besoin de se transformer en produit tête de gondole médiatique. Elle aura tout dit et révélé le génie de son auteur. Ousmane William Mbaye est digne d’éloges tout autant que ses illustres devanciers, Paulin Soumanou Vieyra, Sembene Ousmane, Djibril Diop Mambety..." Alassane Aliou MBAYE, Le Soleil

"Il donne au discours scientifique de Cheikh Anta Diop un visage humain ; à celui-là politique le prolongement d’une activité scientifique fondée sur une quête de la vérité par un homme qui ne se fourvoyait pas dans des compromissions historiques. Il n’est pas une constellation de discours et de témoignages dithyrambiques. Le réalisateur réussit quelquefois à créer une interaction, un « dialogue » entre Cheikh Anta Diop et une voix dissonante bien après sa disparition." Alassane Aliou MBAYE, Le Soleil

Fiche technique et artistique

KEMTIYU, CHEIKH ANTA
Documentaire de création - Durée : 94' - Année : 2016

Format : Appleprores 4:2:2 HD 1920x1080 Stéréo – DCP – Blue Ray – DVD
Scénario Réalisation & Production : Ousmane William MBAYE
Montage & Production : Laurence ATTALI
Musique : Randy WESTON
Conseil scientifique: Cheikh Mbacké DIOP
Image : O. William MBAYE - Jean DIOUF - Amadou THIOR - Guillaume BOUTINDI
Son & Mixage : Myriam RENE - Michel TSIGALI
Etalonnage : Rémi BERGE
Archives Ina + Archives Sénégalaises + Archives privées
Avec Cheikh Anta DIOP et dans l'ordre d'apparition, les protagonistes :
Louise Marie DIOP MAES, Moustapha DIOP, Mame Sow DIOUF, Annette Mbaye
d'ERNEVILLE, Christiane Yandé DIOP, Boubacar Boris DIOP, Dr Yoro SY, Joe OUAKAM, Randy WESTON, Assane SECK, Maurice CAVEING, Edouard EDELMANN, Dialo DIOP, Cheikh Mbacké DIOP, Massamba S. DIOP, Ndakhté A. MBAYE, Abdou DIOUF, Amadou Mahtar MBOW, Théophile OBENGA, Alain FROMENT, Michel REINETTE, Charles S. FINCH, Andrew YOUNG, Lawrence E. CARTER, Boubacar Buuba DIOP.

Avec la participation et le soutien de : FOPICA - TV5MONDE - CNC - Fonds Images de la Diversité – PROCIREP-ANGOA - Fonds Image de la Francophonie.

PRODUCTION ET DISTRIBUTION :
AUTOPRODUCTION - LAURENCE ATTALI
8 rue de Jouy 75004 Paris
Paris +336 81 14 99 78 - +331 43 29 57 37
Dakar - +221 77 507 77 68
autoprod(at)club-internet.fr

LES FILMS MAME YANDE - WILLIAM MBAYE
Villa 2744 Dieuppeul 3 Dakar
Dakar +221 76 680 05 60 - +221 33 825 21 51
Paris +336 58 50 90 78
o.williammbaye(at)gmail.com

© LES FILMS MAME YANDÉ – AUTOPRODUCTION - 2016

© Copyright AfricAvenir 2014