EN · FR · DE
 

Président Dia

Le 17 décembre 1962, Mamadou Dia, alors président du Conseil des ministres sénégalais, est arrêté et condamné à perpétuité en même temps que quatre des ses plus proches ministres. Cela fait pourtant 17 ans que Senghor et Dia cheminent ensemble, inséparables et complémentaires, unis dans un même idéal pour construire, étapes après étapes, l'indépendance du Sénégal. Senghor l'accuse désormais d'avoir planifié un coup d'état contre lui. Le lendemain, la constitution est modifiée, et le régime parlementaire fait place à un régime présidentiel, qui donne au président les pleins pouvoirs. En 2012, cinquante ans plus tard, tandis que la campagne électorale présidentielle agite le pays autour des valeurs de la démocratie, les témoins et les acteurs de l'époque prennent enfin la parole au sujet de cet événement fondamental de l'Histoire sénégalaise.

Production Details

Documentary, Senegal/France, 2012, 54 min
Written & Directed by Ousmane William Mbaye
Editing: Laurence Attali
Music: Amadou Doukouré
Picture and Sound: Ousmane William Mbaye, Stéphane de Trébonds, Jacques Pamart, Xavier Vauthrin
Mixing: Laurent Thomas
Calibration : Rémi Berge

Distribution Details

Distribution: Germany, Austria, Switzerland
Documentary, 54 min., 2012
Format: DCP, DVD
Language: French with English or German Subtitles
Posters available
Pictures: can be sent digitally

Prix

  • Golden Tanit - Carthage Film Festival, 2012
  • Audience Award & School Jury Award - Festival international film d'histoire de Pessac, 2012
  • Bronze Award (Documentary) - Fespaco, 2013
  • Best Short & Middle Length Film, First Francophone Cinema Trophy

Revues de presse

"Passionnant (...) une analyse précieuse de l'Histoire sénégalaise et bien plus encore : une façon honnête et sensible d'aborder le passé pour éclairer le présent". Olivier Barlet, Africultures.

Le réalisateur: Ousmane William Mbaye

Ousmane William Mbaye a étudié le cinéma à Paris au Conservatoire Libre du Cinéma Français et à l'Université Paris 8 Vincennes. Ses premiers pas dans le cinéma, il les fait comme assistant des réalisateurs sénégalais Ben Diogaye Beye ("Les princes noirs de Saint-Germain-des-Près") et Sembène Ousmane ("Ceddo"). Son premier court-métrage "L'enfant de Ngatch" en 1979 reçoit le Tanit de bronze au Festival international de Carthage. En partenariat avec ses amis Samba Félix N'Diaye, Amet Diallo, Joseph  Ramaka, Cheikh Ngaïdo Bâ, Pierre Yaméogo, Moussa Bathily, il participe à leurs tournages. Cinéaste engagé, il a coordonné entre 1990 à 1997 les Rencontres Cinématographiques de Dakar (RECIDAK). Il a  réalisé les films : "Pain sec"(1981), "Dakar Clando" (1989), "Dial Diali",  "Fresque" (1992), "Xalima la plume" (2003),"Fer et Verre" (2005), "Mère-Bi" (2008) et "Président Dia" en 2012 , qui a reçu, entre autres prix,  le Tanit d'or au festival de Carthage le Prix du documentaire au Fespaco .

Montage & Production: Laurence Attali

Laurence Attali étudie la philosophie et le cinéma à Paris Sorbonne, puis se tourne vite vers le montage. Elle travaille alors comme chef monteuse pour le cinéma et la télévision, et parallèlement enseigne son métier à l'Institut National de l'Audiovisuel en France, et dans le monde. Elle passe à la réalisation en 1991, avec la série "La petite minute de bonheur". Envoyée au Sénégal pour une expertise montage en 1993, elle y revient  pour réaliser son premier documentaire "Mourtala Diop voyageur de l'art". Elle commence alors des allers retours incessants entre Paris et Dakar où elle réalise depuis, la plupart de ses films: "Sénégalais Sénégalaise"(1994) "Regarde Amet" (1995) "Petit Pays" (1997) "Moustapha Dimé" (1999) , La Trilogie des Amours: "Même le vent", Baobab", "Le Déchaussé" (1999-2003, "Le temps d'un film"(2007).  Depuis les années 2000, elle a monté et produit tous les documentaires de Ousmane William Mbaye.Résidant à Dakar, elle obtient la nationalité sénégalaise en 2004.

back to top