EN · FR · DE
 

L’Afrique présente à la compétition mondiale du livre - Les Editions AfricAvenir/Exchange & Dialogue persistent et signent à la Foire du Livre de Francfort 2009

Francfort , 24-10-2009 : La Foire du livre de Francfort en Allemagne vient de se tenir du 14 au 18 octobre 2009 avec une participation massive de 7.000 exposants venant de plus de 100 pays et de 290.469 visiteurs des stands, dont 181.155 professionnels du livre. Le Centre de négociation des droits et licences, Literary Agents & Scouts Centre (LitAg), a eu droit à 14.317 visiteurs. Les auteurs Margaret Atwood, Frank Schätzing, Cees Nooteboom et Günther Grass ont attiré des foules. On a aussi noté le débat animé par le tiers-mondiste suisse Jean Ziegler autour de son nouveau livre  écrit avec Hainer Kober sur « La haine de l’occident », livre dans lequel il explique comment les pays pauvres se défendent dans la guerre mondiale économique que leur livrent les pays du nord.

Le pays mis au centre cette année était la République Populaire de Chine. Plus de 500 manifestations, lectures publiques, forums ont été consacrés à la Chine pendant ces cinq jours et plus de 2019 contrats d’éditions et de licences ont été signés avec ce pays, dont 1300 ont permis à des œuvres d’auteurs chinois d’obtenir des contrats de traduction. L’Argentine sera au centre de la Foire du livre de Francfort en 2010.

L’Afrique était représentée dans les halls du « Centre International » par les éditeurs venant de la République d’Afrique du Sud, de la Namibie, du Nigeria, du Cameroun, du Ghana, de l’Egypte, de l’Ouganda, du Mozambique, du Kenya, et du Zimbabwe. Les Editions AfricAvenir/Exchange & Dialogue basées à Douala et à Berlin étaient les seules venant du Cameroun et participaient pour la quatrième fois. Plusieurs débats ont été consacrés au continent africain, dont celui sur « L’Afrique et l’Europe – Dialogue à égalité ? », animé par Atukwei Okai, Président de l’Association Panafricaine des Ecrivains (PAWA), Imre Török, Président de l’Association des Ecrivains allemands (VS) et Adriaan van Diss, auteur néerlandais sur l’Afrique. Un autre point fort sur l’Afrique fut la lecture publique avec débat au « Forum Dialogue » du Prince camerounais Kum’a Ndumbe III sur «  La rivalité entre la Chine et les USA en Afrique » et sur « La vie quotidienne des Chinois en Afrique », débat animé par l’ancien porte parole de la Foire du livre de Francfort, Holger Ehling.

A l’ouverture de la Foire du livre de Francfort, « Le Monde Diplomatique » publiait son « Atlas de la mondialisation 2009 – Comprendre l’espace mondial contemporain », version allemande, dont les chapitres rédigés par 76 auteurs internationaux furent introduits par Joseph Stiglitz, Professeur à la Columbia University, New York et Prix Nobel de l’économie en 2001, Bettina Gaus, correpondante politique du TAZ, quotidien de Berlin, Sven Giegold, député européen des verts et membre fondateur de ATTAC Allemagne, Philippe Rekacewicz, éditeur de l’Atlas et cartographe de « Le Monde Diplomatique », le Camerounais Kum’a Ndumbe III, Prince Bele Bele à Douala, Professeur à l’Université de Yaoundé I et créateur de la Fondation AfricAvenir International, et par Volker Perthes, Directeur de la Fondation Sciences et Politique (SWP) et Directeur de l’Institut pour la politique internationale et la sécurité à Berlin. Serge Alimi a préfacé l’Atlas contenant 300 cartes et graphiques sur la marche du monde et les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui.

Les Editions AfricAvenir/Exchange & Dialogue qui publient en français, en allemand, en anglais et dans les langues camerounaises ont présenté à leur stand au « Centre International » ainsi qu’au « Forum Dialogue » à côté d’autres auteurs publiés en français, une véritable première : 13 livres rédigés en langue allemande par un Africain, livrant une vision africaine du monde en allemand, sans passer par la traduction, des livres de sciences politiques, d’histoire, des nouvelles, des récits avec des poèmes, des pièces de théâtre. Ces livres se penchent sur l’apport de l’Afrique à l’humanité, sur la marche folle du monde contemporain, sur les grands maux de notre siècle et sur les alternatives urgentes. Ainsi a été présenté l’anthologie des œuvres écrites en allemand par le Prince Kum’a Ndumbe III au public dans un beau carton blanc de 11 livres avec des effigies rappelant l’Afrique. Dorénavant, il faudra aussi compter sur des auteurs africains de langue allemande, même dans les écoles africaines où on apprend l’allemand aux enfants africains ! Le Tangué des Bele Bele dérobé par les Allemands en 1884 orne chacun des livres de l’anthologie du Prince. Message : le Tangué doit revenir au Cameroun.

L’auteur camerounais aura ainsi été sélectionné pour une interview télévisée de 45 minutes par RTL, SAT 1, VOX, interview menée par Alexander Kluge, journaliste plusieurs fois lauréat, juriste, écrivain et cinéaste de réputation en Allemagne.

Les Editions AfricAvenir/Exchange & Dialogue ont présenté plusieurs nouveaux titres en français, p.e. « Hickory Town », roman historique sur le Cameroun colonial allemand de l’Allemande Karin Oyono, « La Deuxième Régence Doo-Doo », essai politique sur les années 1920 au Cameroun du Prince René Douala Manga Bell, et « Carnaval, Place de la Nation », roman politique du Prince Kum’a Ndumbe III. Des ouvrages en anglais sont annoncés pour l’année prochaine par la maison d’éditions qui a enregistré des manuscrits venant de plusieurs nouveaux auteurs et entamé des négociations avec différentes sociétés d’auteurs et d’entreprises de développement culturelles, surtout originaires du Québec. Tous ces ouvrages seront présentés au Cameroun en novembre/décembre 2009.

S. Skupien, Omolara Farinde, T. Hassenmeier, AfricAvenir International, Berlin

back to top