EN · FR · DE
 

Première en Allemagne d’un nouveau documentaire en deux parties sur Thomas Sankara : « Sur les traces de Sankara » ( 15.00 h ) et « Héritages en partages » ( 17.00 h ) le 14 octobre 2012 à partir de 15.00 h au Hackesche Höfe Kino

thomas sankara

A l’occasion du 25ème anniversaire de l’assassinat de Thomas Sankara, AfricAvenir présente dimanche, le 14 octobre, à 15.00 h ( ! ) la première allemande du documentaire en deux parties « Sur les traces de Sankara » et « Héritages en partages » ( en français, sous-titré en allemand ). Les metteurs en scène du collectif Baraka ( F ) seront présents. Le 15 octobre 1987, Thomas Sankara, le Président charismatique du Burkina Faso, était assassiné dans un complot international. Comme aucun autre il a prouvé qu’un développement endogène et autonome de l’Afrique est possible. Les réformes qu’il entrepris eurent rapidement des effets énormes. En moins de quatre ans, il réussit à rendre un des pays les plus « pauvres » du monde indépendant des importations alimentaires et à réduire considérablement l’endettement de l’Etat ! Mais aussi sur le plan de la lutte contre la corruption, la gouvernance, la santé, la protection de l’environnement et l’égalité des sexes, Sankara était un visionnaire et pionnier. "Sankara avait les mots, la fougue, la simplicité, l'intégrité et la pertinence du propos. Il luttait pour l'autonomie de son pays face aux dépendances extérieures et pour un développement endogène. Une véritable fascination en résulte pour cette grande figure qui croyait à ce qu'il faisait et qui savait ce qu'il risquait" (Olivier Barlet). 

Réalisé entre 2008 et 2011 et tourné au Burkina Faso, au Sénégal, au Mali et en France, ces films sont un hommage au visionnaire et révolutionnaire Sankara, et ils donnent aux compagnons de route et témoins de l'époque ainsi qu’aux jeunes activistes le temps et l’espace nécessaire pour nous donner une image approfondie de l’homme « qui a rendu la dignité et l‘estime de soi aux Burkinabè ».

« Sur les traces de Sankara » traîte de la personne, de sa vie et de ses visions. Thomas Isidore Noël Sankara est née le 21 décembre 1949 dans la petite ville principalement musulmane de Yako et passe son enfance à Gaoua, dans le sud de la colonie Haute Volta, comme le Burkina Faso était appelé à cette époque-là. Elévé dans une tradition strictement catholique, son grand charisme est noté dès son bas âge. Ce sont les circonstances plus que le désire qui l’amènent à être un soldat. 

Son professeur d’histoire marxiste-léniniste et sa formation d’officier à Madagascar, où il côtoit de jeunes militaires de gauche, le marquent beaucoup. Quand ils vient au pouvoir dans un coup d’Etat le 4 août 1983, il est déjà l’homme politique le plus populaire, surtout auprès des jeunes, grâce surtout à ses positions claires et révolutionnaires. « Sur les traces de Sankara » est un portrait riche et intime de l’homme derrière l’idole.

« Heritages en partages » illustre plutôt le patrimoine de Sankara. Que reste-t’il aujourd’hui de ses idées, projets et visions ? Que pense la jeunesse de nos jours de lui ? Que pensent ses compagnons de route de l’époque ? Et quel est le lien entre l’affaire Norbert Zongo et l’assassinat de Sankara ?

Après la projection, un entretien et discussion avec les réalisateurs du collectif Baraka aura lieu.


Les films seront montrés en français avec des sous-titres en allemand. Le sous-titrage a été réalisé pas AfricAvenir et Subtext Berlin. 

Les films seront mis à disposition à base d’un don pour les organisateurs d’autres manifestations publiques sur Thomas Sankara, sa vie et son œuvre. Après cette première en Allemagne les deux films sous-titrés en Allemand seront aussi accessibles par l'Internet.

La projection a lieu avec le soutien financier du BMZ et du Service de Développement Evangélique (EED).

Avec
Ras Bath, Sams’k le Jah, Bruno Jaffré, Carlos Ouédraogo, Fidel Kientega, Germaine Pitroipa, Odile Sankara, Didier Awadi, Smockey, Valère Somé, Sama Tembely etc.

Témoignage:
« Ce film m’a ramené aux années 1980. A mon enfance passée à Abidjan. A cette fierté de se sentir respecter. De se voir admirer. L’aura de Thomas Sankara m’a drapée dans la certitude de l’intégrité. Même adulte, ce charisme luit toujours : lorsque, l’autre voit en moi, le reflet de l’humaniste intègre, Thomas Sankara. Ce nom plus qu’une identité, est une marque. Et ce label est, a jamais, gravé dans la mémoire de la jeune génération. Pour preuve: la prise de position et le savoir des jeunes générations sur la Révolution et ses retombées. Mieux, les acteurs de la révolution sont nostalgiques. Le passé noue leur gorge. L’inachèvement de leur objectif embue leurs yeux. Leur vision brisée est toujours  engagement. Leur vocation demeure. Ce film, il faut le voir. Il faut même le revoir et appréhender l’héritage légué par un 0Humaniste. Non. Un HUMAIN. Thomas Sankara.» Ramata Soré, journaliste burkinabè, Deutsche Welle

Réalisateurs: le collectif Baraka
Porté par cette idée de créer un autre monde, Baraka s’est constitué en 2006 au sud de la France ( Occitanie ) et agit aujourd’hui autour de Paris. Baraka est une bande organisée, qui réunit des êtres qui s'organisent, tissent et retissent des liens, en eux, entre eux et avec les mondes. C'est la qualité de ces liens qui nous definit. Qu'ils soint politiques, matériels, spirituels, chevalesresques, ils sont porteurs de générosité, de vaillance et de joie. Nous sommes ce que nous faisons. Nous vivons les idées que nous défendons. Baraka est un espace de réfléxion, de transformation, de résistance, d'action, de libération, de construction d'alternatives pour d'autres mondes. 

Sur les traces de Sankara & Héritages en partages
Documentaires, France 2012, 2 x 82 min.
Date : Dimanche, le 14 octobre, à 15.00 (partie I) et 17.00 (partie II)
Lieu : Hackesche Höfe Kino, Rosenthaler Str. 40/41, 10178 Berlin
S Hackescher Markt, U Rosenthaler Platz
Réservation : +49 (0) 30 – 283 46 03
Entrée : 9,00 € (7,50 € pour une partie). Réductions avec le Berlinpass, Gildepass et Heavy User Card
(plus d’informations : 
www.hoefekino.de/preise-und-rabatte )

back to top