EN · FR · DE
 

Le 15 juin 2012 à Berlin: Manifestation "Justice pour Sankara" à l'occasion de la visite en Allemagne de Blaise Compaoré

Devant l’hôtel Adlon où Blaise Compaoré devait rencontrer un groupe parlementaire, des citoyens allemands et africains ont brandit des pancartes « Justice pour Sankara Justice pour l’Afrique » et « Contre l’impunité au Burkina Faso » à l’appel de la Fondation Africavenir Une lettre a été envoyé au président du parlement allemand et aux députés, au ministre de la coopération et à des organisations d’hommes d’affaires qui pillent l’Afrique. Des membres de la délégation ont menacé un des manifestant burkinabè. Blaise Compaoré a été obligé de sortir par une porte dérobée.

Le même jour à 15h, Blaise Compaoré devait s’exprimer à l’ICD (Institut for cultural diplomatie ) sur « Burkina comme l’ancre de la paix et stabilité en Afrique de l´ouest ». Les manifestants s’y sont retrouvés de nouveau. Deux manifestants ont cependant réussi à pénétrer dans la salle. L’un d’eux a pu crier en allemand, français et anglais : « Tu es l´assassin de toute l´espoir de l´afrique ». Le lendemain lors de la rencontre de Blaise Compaoré avec la communauté burkinabé, la sécurité s’est trouvée renforcée. Plusieurs burkinabè soupçonnés d’être de l’opposition ont été refoulés. Des menaces ont encore été proférées, évoquant une atteinte à la sureté d’Etat, contre un burkinabè organisateur de la manifestation s’il venait à venir au Burkina.

N’oubliez pas de signer la pétition „Justice pour Sankara Justice pour l’Afrique“à l’adresse www.thomassankara.net/spip.php?article866  

back to top