Appel à contribution : Perspectives africaines sur le processus de l’Agenda post-2015 pour le développement

Pambazuka News, en collaboration avec AfricAvenir (www.africavenir.org), lance un appel à contribution pour une édition spéciale sur l'évaluation des Objectifs du millénaire pour le développement (Omd) et sur les perspectives de l’Agenda post-2015 pour des Objectifs de développement durable. Il s’agit, à travers cette édition, de nourrir une réflexion et de poser le débat pour influencer la construction d’une nouvelle perspective dans laquelle l’Afrique doit se positionner comme un partenaire actif.

Beaucoup de débats, dans le passé récent, au sein des espaces scientifiques et dans les milieux de la société civile, ont mis en évidence l'échec des Objectifs du millénaire pour le développement (Omd) dans l’atteinte des objectifs fixés, évoquant, entre autres, un manque de prise en compte des facteurs historiques et structurels dans leur conception.

Si la volonté de trouver des solutions au développement en général, à un niveau international, n'a pas diminué, la non atteinte de certaines objectifs a conduit à un rappel pour reconsidérer certains modèles de développement afro-centrées.

Les débats sur les causes des échecs qui empêchent un changement radical ont soulevées des questions relatives à la durabilité de Omd, à leur nombre, mais aussi au fait de savoir si les objectifs à atteindre devraient être mondiaux ou s’il ne devrait pas s’agir de se concentrer sur les organismes régionaux pour produire des objectifs et des stratégies pour y répondre.

L'accent mis sur les Omd par certaines Ong locales et nationales, mais aussi par les gouvernements et les organisations internationales (à but lucratif ou non), comme base de financement et comme centre d’intérêt, montre l'importance qu’il y a d’un nouvel engagement de l'Afrique à la création d'objectifs futurs. Les investissements et les investissements se sont davantage focalisés sur les dix Omd, souvent au détriment d'autres domaines d’importance.

Une des orientations prises dans l’élaboration de l’Agenda Post-2015 est d'intégrer les pays du Sud dans le processus de discussion. Ce qui ouvre la possibilité, pour les voix africaines, de se faire entendre à la table de négociation. Il s’agit là d’une opportunité pour veiller à ce qu'une nouvelle pensée soit de mise dans la production d'approches durables et à long terme concernant les questions de développement.

Pour participer à cette réflexion, Pambazuka News ouvre une série d’angles sur lesquels vous pourrez contribuer, ainsi que pour toute autre analyse que vous pourriez apporter à ce débat crucial pour l’Afrique et le Sud de manière globale.

• Les Africains avaient-ils été idéalement impliqués dans la réflexion sur les Omd ? Des limites dans cette implication expliquent-elles les échecs enregistrés ? A quel niveau et comment les Africains auraient dû être mieux impliqués ?

• Est-il possible d'avoir une seule voix pour le Sud Global, ou même une seule voix africaine ? Est-il même nécessaire d'être entendu dans ce processus, dans l’espoir d’une prise en compte véritable des aspirations réelles des Africains, ou s’agit-il toujours d’un jeu de dupes ?

• Quand on parle de post-développement, de quel développement devrait-il s’agir ? L'Afrique devrait-elle se concentrer sur les objectifs continentaux plutôt que des objectifs mondiaux?

• Dans quelle mesure l'Agenda Post-2015 peut-elle transformer le rôle et la place des femmes en Afrique en tant que citoyens de seconde classe ?

• Quel rôle devrait être celui de la Communauté internationale (les pays du Nord, mais aussi les Brics mais à l'influence croissante) dans l'établissement du programme de développement pour l'Afrique ?

• A quel point et pourquoi est-il important de reconnaître le poids du passé colonial quand il s’agit de s’attaquer aux inégalités structurelles existantes présentes en Afrique et dans le monde?

• Peut-il y avoir un agenda afro-centré pour un post-développement autonome ? A-t-on besoin d’opérer un retour au Plan de Lagos 1986?

DATE LIMITE DE SOUMISSION DES ARTICLES : 30 avril

LONGUEUR DES ARTICLES : articles doivent être rédigés en format Microsoft Word, POLICE: Times, taille 12 et être compris entre 1000-3000 mots

Soumettre une biographie de deux lignes à la fin de votre article et l'envoyer à: editor(at)pambazuka.org


Pour plus d'informations, consultez le site de Pambazuka News

© Copyright AfricAvenir 2014