EN · FR · DE
 
Music

Matador: Reew G@al Nation (Hip Hop/Senegal)

.

Price: 10.00 EUR

.

Matador est très certainement un des artistes les plus prolifiques de sa génération. Après Vox Populi, sorti il y'a trois ans, il vient encore de balancer sur le marché national un album au titre peu ordinaire : Reew G@al Nation, qui s'inscrit dans le même souci artistique et militantiste d'être d'abord, l'écho des préoccupations du peuple, de la nation.

Avec Reew G@al Nation Matador a fait preuve d'ouverture et d'éclectisme musical en s’entourant d’artistes comme Souleymane Faye sur le célèbre morceau « Doolé », des rappeurs allemands David P de Main Concept, Cajus de Bluementopf sur « Dox Dajé » accompagné de Keyti, PPS The Writah, Gee Bayss ou encore Lady Zee sur « Dugnu Faté » et Laioung sur le morceau « Sénégal », puisant ainsi la force de l'album dans des styles et univers musicaux aussi différents qu’envoûtants.

Chaque nouvelle création est un véritable délice nous invitant à pénétrer dans son travail et penser sa musique consciente dans son intégralité, des belles voix de Laioung et de Lady Zee, aux magnifques prods du beatmaker Ndamélo qui bonifie une intro d'anthologie proposée par une voix des plus autorisées de la scène culturelle sénégalaise : le Professeur Massamba Gueye. En plus de cette intro, l'efficace Ndamélo de Urban Music Studio démontre toute sa parfaite maîtrise sur des titres comme : « Doolé », « Dox Dajé », « Everyday » et « Tukki ».

Matador, lui, ne se fait pas prier aussi pour ressortir la qualité de son écriture simple et très incisive sur des tracks comme : « Dugnu Faté » un hommage à la culture Hip Hop et « Nguur Gui », qui dénonce l’utilisation des moyens de l’Etat à des fins purement politiques, il y prône aussi le respect des libertés fondamentales et de la bonne gouvernance. Sa dextérité se fait ressentir également sur des morceaux produit par GodFather Demolisha « Tirailleurs » et « Wa » avec un invité de marque, Manu, l'autre membre fondateur du BMG 44, le premier groupe de Matador.

Entre le jeune belge Laioung qui se pose tout en harmonie sur « Sénégal », sans doute unes des plus remarquables collaborations de l'album, et Lady Zee qui prête sa voix mélodieuse sur « Dugnu Faté », il n’en faut pas plus pour lancer la machine et créer une boucle entrainante dès le premier titre.

En constante recherche et évolution, Matador nous offre en ce début d'année un nouveau projet rapologique et musical très frais et aéré, avec un souci constant de se faire la voix des sans voix. Alors n'hésitez surtout pas à vous procurer cet album, un des plus aboutis de cet artiste transgénérationnel. Et, pour parfaire l’expérience auditive, visionnez le clip de « Sénégal » réalisé par Mo Sow.

back to top